Lourdes : « les coups de cœur de Karine »

  • Post Author:
  • Post Category:Lourdes

La rubrique des « coups de cœur Karine » est une rencontre hebdomadaire sur le site de Lourdes Actu, proposée par la Médiathèque avec Karine Aristin Chargée de la culture.

Cette semaine elle vous propose « L’OMBRE DES AUTRES de Nathalie Rheims

L’OMBRE DES AUTRES

L’auteur :

Nathalie Rheims, née en 1959, écrivain et productrice, elle est la fille de Maurice Rheims, ancien académicien et la sœur de Bettina Rheims, photographe. « L’ombre des autres » a été publié en 2006. Et, comme beaucoup des œuvres de Nathalie Rheims, traite des interactions entre le réel et le monde surnaturel.

L’histoire :

Lors du XIXe siècle finissant, Tess, jeune étudiante parisienne en neurologie dans le service de Charcot reçoit un pli de la part de son oncle, Emile, passionné d’ornithologie, qui vit à Vyniard, en Angleterre dans la propriété familiale de Shanagan avec son épouse, et une domesticité réduite à un couple et une servante. Il lui demande de venir au plus vite en Angleterre. Elle quitte donc sa mère et entreprend le voyage.

Tess a toujours éprouvé une fascination et un amour sincère pour Emile, certainement parce que ce dernier fut si proche de la jeune femme, lorsque, enfant, elle perdit son père. Ainsi, l’objet de l’appel à l’aide de son oncle, est la santé mentale extrêmement préoccupante de Blanche, son épouse.

Quelques huit mois auparavant, le couple s’est rendu au Mexique pour l’étude d’espèce d’oiseaux en voie de disparition. Emile, très pris par ses activités, a laissé Blanche livrée à elle-même. C’est depuis leur retour en Angleterre, que la dame, à certains moments, paraît ne plus s’appartenir, comme si elle fût habitée par une personnalité autre. Que s’est-il passé au Mexique ? A-t-elle fait de mauvaises rencontres ? A-t-elle été droguée ? Emile compte grandement sur les compétences médicales de sa nièce et les progrès de la science pour élucider l’énigme qu’est devenue son épouse.

Dès la première nuit, Tess réveillée par du bruit pense avoir vu son oncle traverser le jardin. Le lendemain, Emile nie toute sortie. Et pourtant, l’homme ment. Il s’est bel et bien rendu dans une maison sise à côté de la sienne, en compagnie de Lucy, la jeune servante qui lui sert de medium pour des séances d’écriture automatique qu’il mène en compagnie d’un cercle d’érudits, chez le Docteur Vexler.

Tess va rencontrer les membres de cette assemblée, le lendemain à Londres où Emile la convie à un spectacle de magie, avec son épouse. La « Société Métapsychique Internationale », telle que la nomment les personnes qui la composent, lui offre la possibilité d’assister à une prochaine séance à Vyniard.

De plus, à mesure que Tess refait connaissance avec la propriété où elle a grandi, elle est confrontée à d’étranges découvertes : un album photos peuplé de gens morts semblant poser pour la postérité, des mannequins de cire grandeur nature la représentant, ainsi que sa tante et son oncle, et de drôles de messages sibyllins… Par le fait, la jeune femme s’interroge. En quoi consistent réellement les activités de son oncle ?  Jusqu’à quel point est-il démuni face aux troubles de son épouse ? Et si Tess, elle-même, était totalement manipulée par l’ensemble de son entourage ?

Ce qui m’a plu :

Excellente plume, d’une grande aisance de narration. Style simple et dynamique qui sied parfaitement à ce genre de récit où les énigmes et le fantastique se mêlent. Atmosphère victorienne envoûtante.