Lourdes : « Je t’écrirai des Lettres d’amour ! »

Lourdes : « Je t’écrirai des Lettres d’amour ! »

  • Post Author:
  • Post Category:Lourdes

« Je t’écrirai des Lettres d’Amour » s’est jouée au Palais des congrès, ce jeudi 8 novembre à 20h30, en présence du Maire Josette Bourdeu, des Maires-adjoints Marie-José Moulet et Madeleine Navarro, de la Conseillère municipale Annette Cuq, de quelques Présidents d’Associations patriotiques et d’un public fidèle.

Cette pièce de théâtre s’inscrit dans le cadre des animations proposées au cours  du mois de novembre pour le Centenaire de la Grande Guerre, elle a été présenté par Marie-José Moulet qui en a profité aussi pour rappeler toutes les autres manifestations proposées par la Municipalité autour du Centenaire. 

C’est la Compagnie théâtrale « Les Pieds dans le Plat » qui a interprété la pièce « Je t’écrirai des lettres d’amour » écrite par Gloria Carreño et mise en scène par Françoise Delile-Manière. Les acteurs étaient le comédien-musicien Roland Abadie et la comédienne Anna Mazzoti.

Il s’est agit de la lecture théâtralisée d’un échange de lettres inspiré de la correspondance authentique du jeune soldat Jean-Marie Argans envoyé au front en 1914. Jean-Marie Argans fut sous-officier du 214ème Régiment d’infanterie et son nom est gravé sur l’Anneau de la Mémoire de Notre-Dame de Lorette.

Il avait promis à sa femme qu’il lui écrirait des lettres d’amour tous les jours pour raconter « cette aventure ».

Les deux acteurs ont lu tour à tour cette correspondance ou parfois en même temps le début des lettres, entrecoupées de chansons et musiques (guitare et accordéon).

L’un racontant ce qui se passait au front et combien sa femme et son bébé (une petite fille) lui manquaient, ses blessures physiques et morales, ses espoirs de voir la guerre se finir et pouvoir rentrer vivant. L’autre racontant la vie quotidienne à la ferme et au village et celle de ses habitants (l’instituteur, le curé, les mères, femmes et sœurs attendant le retour des hommes, les enfants et adolescents…) l’évolution du bébé qui gazouille et sourit, les colis de nourriture et les pulls et chaussettes tricotées et envoyésà son mari. Tous deux se rappelant leurs moments de tendre amour qu’ils désirent tant retrouver…

Un grand moment d’émotion, qui a mis en relief les traumatismes laissés par cette guerre sur la population dans son ensemble. Aux éclats d’obus répondent ici des éclats de voix d’un jeune couple de français ordinaires séparés brutalement par une foutue guerre.

A noter que « Je t’écrirai des lettres d’amour » est publié aux Éditions Lako16.