1 300 pèlerins français se rendront au Panama pour les Journées Mondiales de la Jeunesse en janvier

  • Post Author:
  • Post Category:Lourdes
Communiqué de la Conférence des Evêques de France : 1 300 pèlerins français s’envoleront pour le Panama à l’occasion des Journées Mondiales de la Jeunesse.
En janvier prochain, 1 300 pèlerins français venus d’une trentaine de groupes (diocèses, provinces, communautés, mouvements) se retrouveront au Panama pour vivre les XXXIVème Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ). En 2019, le thème retenu pour les JMJ s’inscrit dans la continuité du synode avec ce passage de l’Évangile « Voici la servante du Seigneur; que tout m’advienne selon ta parole »(Lc 1,30).

Créées en 1984 à l’occasion d’un jubilé pour la jeunesse par le pape Jean-Paul II, ce premier rendez-vous rassembla près de 300 000 jeunes. Depuis, tous les trois ans environ, les JMJ ont lieu dans une grande métropole.

Les jeunes âgés de 18 à 30 ans s’y retrouvent pour vivre leur Foi et rencontrer d’autres jeunes venus du monde entier.

Les pèlerins passeront tout d’abord une semaine en immersion dans les diocèses locaux puis convergeront vers Panama City où se dérouleront une semaine d’événements (Festival de la Jeunesse (où sera présenté un showroom de la comédie musicale « Bernadette de Lourdes »), Chemin de Croix, Veillée avec le Pape etc.).

Le point culminant de leur pèlerinage étant le weekend final avec le Pape.

Pour cette nouvelle édition des JMJ, les pèlerins français sont majoritairement des jeunes professionnels. La moyenne d’âge des participants est de 27 ans et répartissent entre 60% de femmes et 40% d’hommes. Parmi ces pèlerins 70 font partis des volontaires (3 volontaires français sont actuellement sur place pour assurer des missions diverses) et on compte 70 pèlerins individuels qui participeront aux JMJ.

Enfin, comme pour chaque JMJ se déroulant à l’international, des initiatives locales comme celles du diocèse de Paris, des diocèses de Bretagne ou encore de la province de Poitiers, se montent pour les pèlerins qui ne pourront pas participer afin de leur permettre de prendre part à cet événement mondial en présence du Pape.