Les Amis du Parc National des Pyrénées prennent la sécurité en montagne très au sérieux

Les Amis du Parc National des Pyrénées prennent la sécurité en montagne très au sérieux

  • Post Author:
  • Post Category:Département

La sécurité avant tout !

Le manteau blanc recouvrant les Pyrénées incite de nombreux randonneurs à fouler les pentes immaculées.

Le danger guette surtout les personnes n’ayant aucune connaissance de ce milieu de liberté mais qui peut aussi  devenir un milieu hostile.

La sécurité de ses adhérents et la connaissance des savoirs faire qui sauvent font partie des priorités de l’association. Ainsi, après une journée avec un professionnel de la montagne dédiée à la marche avec des crampons à glace et piolet, s’est déroulée mercredi 27 février au col du Soulor une journée d’informations sur la sécurité hivernale.

Elle était encadrée par des animateurs brevetés soient de la FFME (Fédération Française de la Montagne et d’Escalade) soient du CAF (Club Alpin Français) soient de la FFRP (Fédération Française de Randonnée Pédestre). Elle a permis aux participants (Adhérents et encadrants) d’appréhender les éléments de la météorologie au travers de la lecture du BERA (Bulletin d’Estimation des Risques d’Avalanches), apprécier la déclivité des pentes potentiellement à risques, d’effectuer la recherche d’une victime ensevelie au moyen d’un DVA (Détecteur de Victime en Avalanche), de s’essayer au sondage d’un champ de neige mais aussi d’effectuer un déplacement en urgence d’un blessé.

Salués par tous les participants les nombreux exercices, révision pour certains et de découverte pour d’autres, furent l’occasion de concrétiser les phases théoriques. Chacun a pu se rendre compte de la difficulté mais aussi de l’importance de ces savoirs faire. En effet, les témoins de l’avalanche sont ceux qui ont le plus de chance de sauver une victime. Selon un récent rapport, l’ANENA (Association Nationale pour l’Etude de la Neige et des Avalanches) précise qu’une personne ensevelie à 90% de chance de survie si elle est secourue dans les 18 minutes suivant l’accident. Une journée appréciée qui s’est déroulée sous un radieux soleil et un excellent manteau neigeux.