Lourdes : Magnifique concert organisé par « Le Toit du chœur »

Lourdes : Magnifique concert organisé par « Le Toit du chœur »

  • Post Author:
  • Post Category:Lourdes

Ce samedi 2 novembre à 20h30, en l’église de l’Immaculée Conception au Sanctuaire, l’association « Le Toit du chœur » présidée par Christian Gelis, a proposé un magnifique concert : le REQUIEM de Mozart Chœur de Chambre, piano et orgue sous la direction Arnaud Penet, Président du Festival de Musique sacré de Lourdes, en présence de la Sénatrice Maryse Carrère, du Maire Josette Bourdeu, des Maires-adjoints Alain Garrot et Madeleine Navarro, de la Conseillère municipale Délégué Annette Cuq, du Recteur du Sanctuaire Mgr Olivier Ribadeau Dumas, de chapelains et autres religieux et d’un public venu très nombreux.

L’entrée a été laissée à la libre participation de chacun, car cet événement était organisé dans le cadre de l’action du « Toit du Chœur » en faveur de la réhabilitation de l’église paroissiale de Lourdes dont la seconde tranche de travaux doit débuter dans quelques jours.

Le Recteur a salué les élus et l’assistance et leur a souhaité la bienvenue, se réjouissant d’accueillir au Sanctuaire un tel concert au profit de la réhabilitation de l’église paroissiale et souhaitant un prompt rétablissement au Curé de Lourdes Jean-François Duhar. A dit combien la Ville, la Paroisse et le Sanctuaire étaient et devaient être en étroite et harmonieuse relation car Lourdes est un tout.

Arnaud Penet a remercié le Recteur, les élus, le public, a excusé Christian Gelis absent pour raisons familiales, a donné quelques nouvelles de Jean-François Duhar, a parlé des travaux de l’église qui avançaient.

Puis il s’est attardé sur l Requiem de Mozart jamais achevé, continuellement réinventé ….

« Le Requiem de Mozart est sublime, mais nous ne l’entendrons jamais ! Depuis plus de deux siècles, on écoute, joue et commente ce chef-d’œuvre inachevé. Jamais une composition n’a fait l’objet d’autant de légendes, de débats, au point qu’il est encore difficile de départager le mythe, la réalité ou les simples hypothèses. Mais que peut-on faire aujourd’hui qui permette de compléter ce qui restera de toute façon toujours inachevé ?

Le Chœur de Chambre de Lourdes a demandé à entendre l’œuvre dans sa version complétée par Pierre-Henri Dutron en 2016 grâce notamment au recollement des informations, notes et fragments du génial compositeur jusqu’alors méconnus voire inconnus des musicologues. Internationalement saluée dans le monde de la musique classique et en particulier baroque, cette révision propose un achèvement possible à l’oeuvre mais aussi une ré-écriture inspirée et vraisemblable des parties composées par Sussmayr, le collaborateur de Mozart, pour livrer dans le moindre délai cette œuvre laissée inachevée par la mort du maître à la demande de son épouse Constance aux portes du dénuement.

Ce concert vous offrira une œuvre complète dans le double contexte d’un Requiem de la fin du XVIIIe siècle et d’une création du début du XXIe dans sa version plus particulièrement transcrite pour Chœur de Chambre , orgue et piano par Dutron lui-même en 2019.

Je tiens à remercier de sa présence P-H Dutron qui a spontanément accepté de faire un aller-retour de quelques heures depuis Bruxelles pour assister à la dernière répétition et au concert de ce 2 novembre, pour soutenir l’action de l’association et apporter son amicale contribution au travail du Chœur de Chambre de Lourdes, participation qui offrira à ce moment un caractère d’autant plus privilégié. »