Une nouvelle saison chez N’PY

Une nouvelle saison chez N’PY

Si les conditions le permettent, les premiers domaines skiables devraient ouvrir leurs pistes dès le samedi 30 novembre.

A quelques jours de cette ouverture, les stations N’PY (Peyragudes, Piau, Grand Tourmalet, Pic du Midi, Luz-Ardiden, Cauterets, Gourette et La Pierre Saint Martin) font le point.

Pour cette nouvelle saison, elles ont investi 17 M€ afin d’assurer le bien-être d’une clientèle toujours plus avide de nouveautés.

Michel Pélieu

Intervention préliminaire de Michel Pélieu

Il a fait un historique de la création de N’py …

Puis il a annoncé son intention de quitter la présidence de N’Py et souligne qu’il ne touche aucune indemnité dans aucune des filiales de cette société…

UNE NOUVELLE SAISON DE NOUVEAUTÉS CHEZ N’PY

Anaïs Aguillon, responsable communication N’Py

L’hébergement en station : une priorité

Quand on sait que 80% des clients des domaines skiables sont des séjournants, proposer une offre plus adaptée à leurs attentes est bien une priorité. Chez N’PY, toutes les stations se sont engagées dans cette dynamique. Nouveau concept d’hébergement ouvert l’année dernière à Piau, Skylodge by N’PY a reçu un très bon accueil des clients venus en nombre dès que la saison a pu être lancée. Cette année, Le S, le restaurant du Skylodge by N’PY ouvert de 7h à 23h, revisite la cuisine internationale en privilégiant les produits locaux. En outre, les jeunes groupes qui souhaitent monter sur scène et se confronter à un public, peuvent venir gratuitement faire un bœuf et loger sur place.

A Piau toujours, la nouvelle résidence 4 étoiles, l’Ecrin du Badet, ouvre en décembre. Conçue par le célèbre Jean-Michel Wilmotte dans le prolongement du Skylodge by N’PY, elle compte 30 logements modulables de 40 à 100 m² dont la gestion est assurée par Lagrange.

Peyragudes voit l’arrivée de 15 des 30 appartements haut de gamme de la nouvelle Résidence Les Bosquets de Balnéa et du 1er Wellness Camping UCPA-La Vacance, tous les deux situés à proximité immédiate de la nouvelle télécabine Skyvall.

Le Grand Tourmalet et Cauterets accompagnent les propriétaires dans leur démarche de rénovation avec pour objectif d’obtenir le Label « Qualité, Confort, Hébergement ».

Du nouveau sur les pistes          

Rendre le ski plus facile et offrir de nouvelles formes de ski, telles sont les ambitions des domaines. Avec l’arrivée de l’ascenseur valléen Skyvall qui permet de rejoindre les pistes en moins de 10 minutes, Peyragudes entre dans une nouvelle ère. Outre l’aspect écologique et la possibilité d’accéder au domaine skiable quel que soit l’état de la route, Skyvall promet de faciliter la vie des résidents en vallée mais également de ceux qui logent en pied de pistes.

A Piau, c’est une nouvelle piste bleue de 1 300 mètres qui débarquent. A noter que Piau et le Grand Tourmalet installent des sécurité enfants sur des télésièges très utilisés par les plus jeunes.

A La Pierre Saint Martin, les habitués de la station pourront prendre le télésiège Le Family qui reprend du service et découvrir 3 nouvelles pistes installées sur l’envers de l’Arlas.

Le ski version 2020

Ski de randonnée, freeride et raquettes connaissent un très fort développement ces dernières années, nombre de domaines ayant déjà une offre adaptée à ces nouvelles tendances.

L’espace freeride Lagopède à Piau accueille le 1er parcours de randonnée de la station et Cauterets, une nouvelle zone d’initiation.

Luz-Ardiden ouvre un nouvel espace pour les skieurs de randonnée sur le secteur de Béderet et un espace freeride secteur Bernazaou avec 1 200 m de dénivelé. Sans oublier la création d’un snowpark pour toute la famille.

Au Grand Tourmalet, le parcours de raquettes du Bastan est désormais ouvert au ski de randonnée, devenant ainsi le 3ème de la station. A noter que des sorties raquettes encadrées permettront de découvrir le secteur des 4 termes, l’un des plus hauts points de vue du domaine.

Toujours plus de services…

Fort de ses 92 000 abonnées à la carte No Souci, N’PY est devenu au fil du temps le plus grand club de ski. L’offre Premières Neiges permettra à tous les abonnés No Souci de skier à -30 % tous les jours jusqu’au 20 décembre. Tout au long de la saison, la marque propose des bons plans ski lors de week-ends givrés ou semaines crazy. A noter l’offre pour les vacanciers de la zone Paris/Toulouse la semaine du 8 au 15 février où les enfants accompagnés d’un adulte skient gratuitement.

A Piau, les bornes d’accès aux pistes ont été remplacées par du matériel dernière génération et au Grand Tourmalet, les nouvelles consignes à ski installées à Tournaboup promettent de faciliter la vie des skieurs.

Côté restauration, les piétons peuvent désormais accéder en télésiège au restaurant Le Chalet des Pisteurs au Grand Tourmalet. Les skieurs pourront déguster le fameux civet de mouton ou la blanquette de veau du nouveau chef du restaurant de l’Aulian à Luz Ardiden, se détendre au Yéti Crok à Cauterets ou profiter de la nouvelle carte du restaurant Le S du Skylodge by N’PY de Piau.

… de fun et de bien-être

Alors que le manque de neige était flagrant en décembre dernier, les stations ont su montrer leur capacité à offrir aux vacanciers plus de fun et de ludique… Cette dynamique se poursuit cette année.

A Peyragudes, la piste 007 peut désormais se descendre en SNOOC avec du matériel à louer en sortant du Skyvall. Les familles avec de jeunes enfants à partir de 9 mois apprécieront à Balnéa, les nouveaux Bains Mayas extérieurs.

On profite de son passage au Grand Tourmalet pour monter au Pic du midi et découvrir la nouvelle Coupole de l’observatoire pour être au plus près du soleil ou se faire prendre en photo au bout du Ponton dans le ciel.

Gourette qui a rejoint le réseau Station Nordik Walk, propose 3 nouveaux parcours accessibles toute l’année et un parcours de Géocaching Terra Aventura qui permet d’explorer la richesse historique de la commune des Eaux-Bonnes.

Enfin, à La Pierre Saint Martin, on appréciera des balades féériques en traineau à chiens que ce soit en journée avec repas sur les pistes ou à la tombée de la nuit.

Sans oublier les nombreuses animations organisées tout au long de la saison sur l’ensemble des domaines.

Les domaines skiables pensent aussi aux piétons

Lorsqu’une étude montre qu’à Cauterets un vacancier sur deux ne skie pas, on comprend toute l’importance que peuvent revêtir les piétons. Car eux aussi peuvent vivre l’émotion de la hauteur.

A Peyragudes, le Skyvall permet de rejoindre la famille au pied des pistes pour un déjeuner ou pour faire des courses. Mais on peut aussi profiter d’une balade en dameuse en fin de journée et même aller diner le soir au Quartier d’hiver en dameuse.

A Piau, on prend le Télésiège du Campbielh et on profite d’une superbe vue sur la Vallée du Badet et le Parc National des Pyrénées.

Au Grand Tourmalet, et c’est nouveau, le piéton prend le Télésiège de Pourteilh et accède au Chalet des Pisteurs pour déguster ses fameuses tartines et soupes, le tout face au Pic du Midi. Sans oublier les balades en dameuse.

A Luz Ardiden, le forfait spécial piéton permet d’accéder aux Crètes de l’Ardiden et de profiter d’un magnifique panorama à 360° sur le Pic du Midi, les 3 000 et la plaine. Et avec ce forfait, on peut même décoller en parapente pour un atterrissage en bas des pistes ou dans la vallée.

A Cauterets, la télécabine permet d’accéder au restaurant du Lys et de surveiller les jeunes enfants qui skient, en étant confortablement assis sur un transat. Et surtout, les vacanciers peuvent faire de magnifiques balades nordiques au Pont d’Espagne et admirer les cascades et le Parc national des Pyrénées.

A Gourette, les piétons contemplent les prouesses de leurs enfants sur le plateau Happy Place en dégustant un bon plat chaud au Cairn. Ils peuvent aussi apprendre à conduire une dameuse…

Enfin à La Pierre Saint Martin, on apprécie le superbe panorama en haut du Télésiège de l’Arlas.

Lourdes : N’PY : changement de paradigme

D’ici la fin de l’année, N’PY va vivre une évolution majeure pour l’avenir du massif Pyrénéen. L’entrée au capital de la Région Occitanie en juillet 2019 en est le premier signe.

Seul réseau des Pyrénées qui réunit à la fois les territoires, les domaines skiables, les stations, les acteurs du tourisme (prestataires d’activités, hébergeurs…), les habitants et les consommateurs, la SAEM Nouvelles Pyrénées (Société Anonyme d’Economie Mixte), plus communément appelée sous son enseigne commerciale N’PY, a aujourd’hui pris la mesure des menaces pesant sur le modèle des domaines skiables et sites touristiques dans un contexte de changement climatique et de pression concurrentielle de plus en plus marquée.

C’est pourquoi, à l’automne 2018, un chantier visant à ouvrir une nouvelle page pour N’PY au profit de l’ensemble du massif pyrénéen a été initié par le Président Michel PéLIEU et le Conseil d’Administration. Un exercice qui a été mené avec l’appui de la Compagnie des Alpes Management-1- et a démontré la forte implication des élus et dirigeants des domaines skiables et leur capacité de gestion. Mais, qui a aussi dévoilé un modèle risquant un décrochage par rapport aux leaders français et étrangers, du fait d’un cadre administratif contraint et des difficultés pour les collectivités à porter les investissements.

Sans renier le passé et forts des savoir-faire acquis depuis 15 ans que ce soit à travers la marque N’PY, la place de marché (plateforme de réservation de séjours n-py.com) ou des projets type Skylodge by N’PY, les élus et dirigeants N’PY ont décidé de s’inscrire dans la logique inédite du Plan Montagne Occitanie. Au début de l’été, la Présidente de Région, Carole DELGA, a fait part de son souhait de promouvoir et soutenir le développement des territoires de montagne au travers d’un dispositif novateur et ambitieux d’économie mixte permettant d’associer les forces vives publiques et privées, en s’appuyant sur l’expérience de mutualisation de N’PY. La Banque des Territoires s’engageant à ses côtés.

Ce projet doit permettre de capitaliser des SEM d’exploitation en capacité de soutenir des délégations de services publics équilibrées économiquement, environnementalement et socialement responsables dans la perspective d’une activité pérenne sur l’ensemble des saisons. Mais aussi accompagner la diversification des petites stations et contribuer à améliorer leur performance économique par une mutualisation avancée : expertise métiers, achats groupés, centre de ressources partagé, etc.

Ce nouveau dispositif repose ainsi sur trois piliers :

  • Un outil d’expertise et de capitalisation qui accompagnera la diversification des stations de montagne pyrénéennes et favorisera leur commercialisation pour qu’elles s’ouvrent à de nouveaux marchés,
  • Une Foncière des Pyrénées qui portera des projets immobiliers adapté à chaque site et aux attentes des touristes en favorisant la rénovation (pour limiter les lits froids)
  • Une réflexion sur la Mobilité y compris douce pour améliorer l’accessibilité aux territoires pyrénéens.

Le dispositif créé est ouvert à l’ensemble des Pyrénées et permet d’envisager l’entrée au capital de nouveaux investisseurs publics (Région Nouvelle Aquitaine et Départements avec lesquelles des discussions sont engagées) ou privés.

Pour initier ce projet, la Région Occitanie est entrée en juillet dernier au capital de la SEM Nouvelles Pyrénées (dont une nouvelle dénomination sera dévoilée ultérieurement) à la même hauteur que la Banque des Territoires. Elle a désigné Michel BOUSSATON, comme administrateur pour la représenter au sein du Conseil d’Administration, afin d’œuvrer à la mise en œuvre de cette stratégie régionale.

Intervention de Michel Boussaton en visioconférence

La volonté est de donner les moyens aux collectivités de poursuivre la belle aventure collective mais surtout de leur donner les moyens d’adapter et de pérenniser l’activité des stations de montagne qui restent la clé de voûte des territoires.

Cette stratégie d’ensemble s’appuiera sur la toute nouvelle disposition issue de l’article 176 de la loi Pacte qui modifie le code civil et crée la « société à mission ». Elle vise à concilier deux notions que sont l’équilibre économique des projets, d’une part, et la poursuite d’un objectif plus large d’intérêt général, d’autre part, en prenant notamment en considération les contextes socio-économiques locaux, les enjeux environnementaux et humains, tout en préservant la spécificité de chacune des stations ou sites.

Ce projet ambitieux et novateur en France prendra concrètement forme dans les prochains mois. Il s’agit de créer les conditions d’un futur pérenne pour nos territoires de montagne pyrénéens en poursuivant l’œuvre initiée par Michel PELIEU.

Les Pyrénées du 21ème siècle se construisent aujourd’hui autour de l’engagement de deux acteurs majeurs, la Région Occitanie et la Banque des Territoires, pour un développement économique respectueux des enjeux environnementaux et humains sans chercher un retour sur investissement rapide. Une chance que les Pyrénéens doivent saisir !

www.n-py.com

-1-    La Compagnie des Alpes Management est la filiale d’ingénierie touristique de la Compagnie des Alpes (CDA) qui exploite 11 domaines skiables (Tignes, Val d’Isère, La Plagne, Méribel…) plaçant l’entreprise comme le n°1 mondial du secteur, et 11 parcs de loisirs (Futuroscope, Parc Astérix, Walibi…) en France et en Europe.

NPY-DP-2019-2020-CP-coopetition

NPY-DP-2019-2020-CP-a-portee-de-tous

NPY-DP-2019-2020-CP-au-service-du-territoire

NPY-DP-2019-2020-CP-bons-plans

NPY-DP-2019-2020-CP-rendez-vous-hiver

NPY-DP-2019-2020-infos-cle

Les principaux tarifs

NPY-DP-2019-2020-tarif

PEYRAGUDES

NPY-DP-2019-2020-peyragudes

PIAU

NPY-DP-2019-2020-piau

Grand Tourmalet

NPY-DP-2019-2020-grandtourmalet

Pic du Midi

NPY-DP-2019-2020-pic-du-midi

Luz Ardiden

NPY-DP-2019-2020-luz

NPY-DP-2019-2020-cauterets

NPY-DP-2019-2020-gourette

NPY-DP-2019-2020-la-pierre-st-martin

NPY-DP-2019-2020-la-rhune