Lourdes : La victoire est belle puisque … Elle est nette

Lourdes : La victoire est belle puisque … Elle est nette

  • Post Author:
  • Post Category:Lourdes

« Ce dimanche soir 28 juin, une page se tourne dans notre cité mariale et dans un premier temps, il convient bien évidemment de féliciter Monsieur Thierry LAVIT et son équipe qui sont sortis en tête du duel qui les opposait à la liste conduite par Monsieur PERETTO.

Au delà de la victoire, c’est l’écart de voix (1007) entre les deux listes qui est la plus surprenante d’autant que sur le papier, la coalition regroupée autour de Monsieur PERETTO devait mathématiquement l’emporter.

Un mot sur l’équipe battue, qui je suis désolé de le dire, possédait et possède des personnalités qui individuellement sont fort appréciables mais qui, réunies dans une même enceinte, ne peuvent et ne pouvaient réellement s’entendre tant leur caractère égocentré sont incompatibles.

Mais c’était sans compter sur le challenge que s’était fixé Monsieur Thierry LAVIT de partir avec la même équipe, celle qui s’était présentée au premier tour et d’éviter de la sorte de “tripatouiller et de bidouiller” un programme déjà établi.

Derrière le chef, on voyait déjà briller la lame du poignard qui allait s’abattre dans le dos de Monsieur PERETTO.

Cela nos concitoyens n’ont pas voulu le cautionner et ont choisit clairement l’équipe qui, jusqu’au bout, est restée unie, solidaire et fière.

Enfin, je ne peux passer sous silence l’équipe sortante qui a quitté dignement la scène publique et je me dois de saluer civilement Madame BOURDEU, dont les livres d’Histoire retiendront tout de même que ce fut la première femme à être élue maire de Lourdes et qui… jusqu’à la fin de son mandat, assura honorablement sa mission faisant fi du bashing qu’elle a durement subi au cours de ce mandat et permettant ainsi de donner une belle image positive d’un maire responsable dont la ville est mondialement connue.
Il reste enfin aux nouveaux arrivants à remplir leur mission le mieux possible et à leur souhaiter courage car la tâche qui leur échoit est énorme et que les attentes des Lourdaises et des Lourdais le sont également. »


J.A.