Lourdes : réhabilitation de l’Accueil de jour

Ce mardi 22 octobre à 16h, a eu lieu la présentation de la réhabilitation de l’Accueil de jour en présence de Mme le Maire Josette Bourdeu, du Maire-adjoint à la Solidarité Alain Garrot, des Maires-adjoints Madeleine Navarro et Marie-José Moulet, de la Conseillère municipale Déléguée Annette Cuq, du Directeur du Centre Communal d’Action Sociale Damien Sibel et des agents municipaux de ce Service et notamment les 3 agents de cet Accueil Sylvie Usson, Martine Guillet et Olivier Bochu, des membres du Conseil d’Administration du CCAS, de l’Architecte en charge de la réhabilitation Elisabeth Pozada, des représentants des entreprises, des représentants des associations et institutions en lien avec le social et des bénéficiaires.

Après plus d’un an à la villa Capdangelle durant les travaux, l’Accueil de jour du CCAS a pu retrouver ses locaux au 33, rue des Petits-Fossés. Cette structure d’aide aux personnes sans domicile a été réhabilitée avec soin avec toutes les mises aux normes, sans exclure l’esthétisme : cuisine, salle des repas, laverie, toilettes et douches, casiers personnels…

Josette Boudeu est revenu sur l’historique de cet Accueil et a présenté les travaux effectués

« L’Accueil de Jour, a été créé il y a plus de 20 ans à l’initiative de Jean-Baptiste CAMINO, 1er Adjoint, Vice-président du CCAS.

Cette structure permet aux personnes sans domicile en situation de grande précarité : d’avoir accès à un lieu chaleureux, d’y recevoir un repas chaud le midi, une collation le matin et l’après-midi, de pouvoir prendre soin d’elles en ayant accès aux sanitaires et à la laverie, et de pouvoir trouver une écoute et un accueil bienveillant.

Les bénéficiaires de l’accueil de jour, via une démarche volontaire, peuvent également y démarrer un parcours d’accompagnement pour la mise en place des droits, l’accès aux soins, évoquer des problèmes fréquents d’addictions et aussi être mis en relation avec les professionnels compétents.

Dans ce lieu, les personnes en situation de grande précarité peuvent également mettre leur affaires à l’abri, se décharger des traces laissées par une vie dans la rue, et pouvoir comme quiconque se rendre dans les institutions pour les démarches nécessaires et préalables à une évolution positive.

Permettant ainsi d’augmenter les possibilités de retrouver un emploi et un logement.

Pour répondre à ces objectifs, la bonne volonté et l’implication sans faille de l’équipe sur place ne suffisaient pas sans que le cadre ne soit amélioré. Le bâtiment n’avait jamais fait l’objet de travaux depuis sa construction il y a plus de 60 ans. Sans compter les obligations de mises aux normes sans lesquelles la pérennité de la structure était menacée.

Le Conseil d’Administration du CCAS a donc fait de la réhabilitation de l’Accueil de Jour un chantier prioritaire en décidant d’investir 277 000€ HT dans des travaux qui ont porté sur une refonte complète et adaptée des locaux.

Les études ont démarré il y a plus de 4 ans, sous la responsabilité de Rosa Berry. Ce travail de programmation a finalement débouché en 2018 sur l’attribution d’une mission de maîtrise d’œuvre confiée à Elisabeth POZADA, jeune architecte Lourdaise, qui s’est fait avec cette réalisation une belle référence, en ayant respecté le programme, le calendrier et le budget.

Le Département des Hautes-Pyrénées a soutenu cette opération à hauteur de 54 250€.

L’OPH65 a prêté la villa Capdangelle gracieusement pour maintenir le service pendant les travaux.

Plusieurs entreprises sont intervenues sur ce chantier : les sociétés Vignes, Burlo, Lorenzi, SMECSO, SPIE, Energy Menuiserie, F2GP, Sarie et SOPREMA.

La réussite des actions de l’Accueil de Jour ne pourrait avoir lieu sans l’équipe du CCAS sur place dont les deux piliers sont Sylvie USSON et Martine GUILLET, rejointes récemment par Olivier BOCHU, qui exercent une mission très difficile, mais qui le font avec passion et investissement.

Mais aussi grâce à la mobilisation quotidienne de nombreux partenaires de l’action sociale, notamment les équipes de la Madeleine, l’Association des Cités du Secours Catholique, l’ANPAA, l’ALEPH, la Croix Rouge… »

Sylvie USSON, Martine GUILLET et Olivier BOCHU agents municipaux du CCAS en charge de cet Accueil

Puis le Maire-adjoint à la Solidarité Alain Garrot a rajouter quelques mots.

Le Maire-adjoint à la Solidarité Alain Garrot

Il s’est souvenu de sa première visite à cet Accueil lorsqu’il était dans l’Opposition au moment de la campagne électorale. Il avait été effaré par l’état des lieux : « Je me rappelle des fils électriques qui pendaient, par endroits, sans protection ». Il avait fait la promesse aux employés municipaux de l’Accueil et aux bénéficiaires que si les électeurs lui donnaient mandat, il ferait réhabiliter ce lieu… « L’automne s’installant et en prévision de l’hiver, le retour d’un Accueil de jour rénové permettra d’aider les sans-domicile-fixe plus efficacement…Il a rappelé « qu’avec la fin de ce chantier et les futurs travaux du Foyer Myriam (la résidence des aînés), toutes les installations qui dépendent du Centre Communal d’Action Sociale auront été rénovées durant ce mandant. »

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est accueil-de-jour-27.jpg

L’Architecte lourdaise Elisabeth Pozada, a fait de l’avis de tous une très belle et fonctionnelle réhabilitation sans oublier le côté chaleureux.

« Pour travailler au niveau de la conception de la rénovation de l’Accueil de jour nous avons été à l’écoute. Nous avons rencontré dans un premier temps les Agents qui travaillent ici. Nous les avons consultés sur leurs besoins, le fonctionnement, le réagencement des pièces et de ce qu’attendaient les bénéficiaires de ce lieu.

Nous avons voulu un lieu d’accueil où les espaces soient agréables, chaleureux, un lieu de vie comme à la maison, où les bénéficiaires démunis se sentent accueilli, viennent avec plaisir, se l’approprient.

Nous avons bien entendu travaillé sur la rénovation des locaux qui n’étaient plus aux normes de sécurité, d’accessibilité, sur la rénovation énergétique, l’isolation, le double vitrage, en faisant attention à la qualité des matériaux, aux harmonies des couleurs…

Le bâtiment est organisé en 3 parties. Au rez-de-chaussée se placent les réserves, les toilettes, les douches, un office et salle de petits-déjeuners avec une grande ouverture vers la cour végétalisée. Au 1er étage se placent une cuisine, une salle de restaurant pour les repas de midi et une partie administrative avec bureaux.

Nous avons tenu les délais et le budget alloué. »

%d blogueurs aiment cette page :