Lourdes : « Bernadette, un prophète » !

Lourdes : « Bernadette, un prophète » !

  • Post Author:
  • Post Category:Lourdes

Dans le cade de l’anniversaire des « 160 ans d’émotions » et des conférences « Il était une fois Lourdes » a eu lieu une Conférence-Rencontre intitulée : « Bernadette, un prophète », donnée par le Père André Cabes, Recteur du Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes, cejeudi 4 octobre à 18h à la Médiathèque.

Le Recteur du Sanctuaire a proposé une interprétation du message de Bernadette qu’il a développé en argumentaire sur 2 axes principaux : Bernadette au défi de l’Evangile et Lourdes remet « l’homme sur ses pieds ».

Voici quelques extraits de la Conférence :

« Quand on interroge les pèlerins, ils disent que quand ils viennent à Lourdes, ils ne pensent pas forcément à Bernadette. Lourdes c’est d’abord pour eux la Grotte (reproduite à des dizaines d’exemplaires à travers le monde) puis à Marie et à la source miraculeuse. »

Au défi de l’Evangile :

« Bernadette quitte Lourdes en 1866, en cela elle est un prophète car elle annonce quelqu’un d’autre qui lui a fait confiance, la Vierge Marie. Lourdes ne conduit pas à Bernadette mais à Marie qui elle-même conduit à Dieu. Bernadette nous met au défi de l’Evangile sous le signe d’un amour qui se donne jusqu’à la Croix. »

«  Bernadette ne récite pas l’Evangile elle le vit. On a besoin d’actes et Bernadette a des gestes simples. Des gestes esquissés par une petite pauvresse qui apporte un message du creux d’un rocher sale à l’écart de la ville. Elle est un témoin, avec une attitude de simplicité, d’humilité pour témoigner d’une parole qui vient de plus loin que lui, qui vient annoncer Marie. Sa simplicité est plus utile à son témoignage car ça touche le cœur. »

Lorsqu’elle entre au couvent des Sœurs de Nevers, « Bernadette est une religieuse ordinaire. La réalité profonde de Lourdes ne peut décoller de cet ordinaire.

L’Evangile est un chemin de liberté. Bernadette a été choisie parce qu’elle était pauvre mais aussi parce qu’elle vivait sa pauvreté, sa dépendance dans la liberté de l’amour.

Elle est prophète non pas par les Apparitions mais par la façon dont elle est capable d’en vivre, ne cherchant pas à se mettre en avant. Elle se sait juste chargée d’ouvrir à tous un chemin de confiance dans l’ordinaire des gens. »

Lourdes remet l’homme sur ses pieds :

«  Lourdes, c’est l’humain qui est provoqué en nous vers les pauvres, les malades, les handicapés, les petits, les Bernadette.

Bernadette nous rappelle l’Evangile. Elle ne fait la leçon à personne, elle témoigne simplement, nous entraîne sur le chemin de l’invisible, le chemin de Dieu qui se manifeste dans le cœur des petites gens.

Bernadette est un prophète qui nous invite à un passage à gué qui ne peut pas faire l’économie de la Croix.

Bernadette signe vivant d’un appel au partage, non seulement par une meilleure répartition des richesses mais par une ouverture du cœur à tout pèlerin, tout visiteur.

Lourdes, ville unique au monde reçoit les malades du corps, de l’âme, de la vie économique et sociale.

Bernadette est un prophète non pas par ses visions ou ses paroles mais par toute son existence jusque dans sa vie cachée à Nevers.

Lourdes c’est quand même Bernadette ! »