Lourdes : une rentrée tout en douceur musicale au collège de Sarsan

Ce lundi 2 septembre à 8h, les élèves de 6ème et de 5ème de Sarsan ont effectué leur Rentrée en musique.

Les plus « grands » : 4ème et 3ème ne rentrent que ce mardi 3 septembre. Tous les lycéens sont aussi rentrés ce lundi.

Les jeunes élèves pour se mettre du baume au cœur et commencer la journée tout en douceur ont chanté sous la direction du Professeur de musique Jérôme Subervie, une jolie chanson « Belle île en mer » de Laurent Voulzy pour dire adieu en quelque sorte avec un peu de nostalgie aux vacances d’été.

Ils ont été accueillis et informés des directives de la journée par Mme le Proviseur de la Cité scolaire Martine Armagnac qui avec beaucoup de patience et de savoir-faire a su parfaitement les rassurer.

Chacun a été appelé et a rejoint le rang de sa classe auprès du professeur principal qui les a gardés toute la matinée pour les mises au point administratives, programmes et autres planning, tandis qu’à 14h ils ont repris les cours inscrits à leur emploi du temps.

Les effectifs provisoires du seul collège (avec SEGPA et ULIS) s’élèvent à 531 élèves pour cette Rentrée 2019.

Les effectifs provisoires du seul Lycée s’élèvent à 250 élèves.

Donc une Cité scolaire qui accueille pour ce début d’année 781 élèves (à noter que de nombreux autres élèves arrivent en cours d’année).

Interview de Mme Armagnac, Proviseure de la Cité scolaire de Sarsan

« Ce matin notre priorité a été d’accueillir et de rassurer les enfants de 6ème…Les parents d’élèves ont été invités à participer à une réunion où nous leur avons présenté le fonctionnement de l’établissement, les enjeux, les objectifs et nous les avons rassuré en répondant à leurs questions…Nous leur avons présenté la journée type d’un élève, nous avons expliqué les mesures de sécurité, nous leur avons parlé des nouveaux Personnels (tout le Personnel est au complet)…de nos sections sportives qui attirent nombre d’élèves, en sections hand et danse et en options foot et rugby, du choix des nombreuses langues étrangères proposées, du système « devoirs faits », de la Petite Cordée de la réussite (pour les élèves méritants de la 6ème à la 3ème qui bénéficient d’un accompagnement adapté avec des sorties culturelles et sportives durant toute l’année scolaire ce qui permet à ces élèves de découvrir des activités qu’ils n’auraient pas eu l’occasion de faire en dehors de ce programme et c’est aussi l’égalité des chances pour tous pour l’accès aux formations d’excellence !)…Toutes les salles sont équipées de tableaux numériques et le Département a fourni des tablettes numériques à la disposition des élèves…Les 6ème passeront une évaluation nationale, les résultats permettront aux enseignants et à leurs propres repérages (y compris dans les autres niveaux) de prendre en compte les difficultés des élèves lors des dédoublements de classe en français, maths, anglais, histoire-géo…Les 6ème auront une Journée d’intégration le 13 septembre au Lac de Payolle. Pour finir nous leur avons parlé du projet pour inciter les enfants à lire, leur donner le goût de la lecture, à des moments clés et cela les apaise pour entrer en classe (voir ci-dessous ce projet)…

Comme certains ont aussi des enfants côté Lycée, nous leur avons expliqué les horaires qui changent puisque certains cours se termineront à 18h du fait de la réforme du Baccalauréat…Tous les enseignements de spécialité au nombre de 7 sont en place. Nous avons remarqué que les Lycéens tentaient de reproduire les anciennes Filières scientifiques ou littéraires lorsqu’ils choisissaient ces spécialités…

Le BAC sera obtenu de façon différente, en parallèle des notes des épreuves terminales 60%, compteront aussi le contrôle continu ordinaire pendant l’année scolaire pour 10% et les E3C des examens en contrôle continu pour 30%.

Nous leur avons fait remarquer aussi une réelle attractivité du Lycée au niveau de la Seconde. De nombreux élèves ont été attirés par nos spécificités : l’accompagnement personnalisé pour tous, la Cordée de la réussite (je pense d’ailleurs à ce propos à un élève en particulier Théo qui avait suivi cette Cordée de la 6ème à la Terminale et qui aujourd’hui la suit dans le Supérieur), l’ouverture linguistique : anglais, allemand, espagnol, italien et nos stages en langues ou nos stages de préparation au concours d’entrée des écoles d’ingénieurs ou de facultés de médecine pendant les petites vacances, la section sportive sauvetage (la seule du Département) et bien sûr nos excellents résultats aux différents baccalauréats.

J’ai précisé encore que toutes les salles du Lycée sont équipés de tableaux numériques et que nous sommes passés aux manuels numériques. La Région fournit à tous les élèves de Seconde un ordinateur.

Au final je tiens à préciser que notre Cité scolaire suit les priorités nationales : la réussite pour tous, les devoirs faits, le respect d’autrui avec la lutte contre le harcèlement, la dynamique des langues vivantes, le numérique au service des apprentissages, la labellisation 3D, la transition écologique (nous avons déjà la labellisation niveau 2 développement durable)…

Livret-accueil-personnels-rentree-2019-1

SILENCE on LIT

Silence on lit !

Lire chaque jour, à la même heure – De l’injonction au plaisir de la lecture …

Un dispositif original et ambitieux

C’est un rituel original, un temps de lecture obligatoire quotidien de 15 minutes pour tous les élèves mais aussi pour tous les adultes de l’établissement.

Un rayonnement national

Silence on lit s’inscrit dans le cadre de la grande mobilisation en faveur du livre et de la lecture souhaitée par le ministère de la Culture et celui de l’Éducation nationale.

« Le ministère de l’Éducation nationale souhaite mener une campagne ambitieuse de mobilisation pluriannuelle en faveur du livre et de la lecture, en lien avec le ministère de la Culture, pour susciter l’envie de lire et développer le goût de la lecture chez les enfants et les jeunes. » Région académique Bourgogne Franche-Comté.

A ce titre, une première opération « Lire et faire lire » se met au service de cette mobilisation. L’association est créée en 1999 par Alexandre Jardin et soutenue depuis sa création par un comité d’écrivains, fort de plus de 170 membres qui assurent cette ancrage pérenne.

Dans cette perspective, l’initiative « Silence, on lit ! » voit le jour :

L’association « Silence on lit ! » remet le silence, les livres et la lecture au cœur de nos habitudes. Elle développe un véritable concept : le concept « SOL ! » ©.

Silence, On Lit ! est un projet global proposant, expliquant, initiant et accompagnant une pratique quotidienne d’un moment de lecture dans les collectivités ; l’association propose une aide à la mise en œuvre de ce concept et en assure la pérennité par un accompagnement.

Elle commence son action en 2016 dans des établissements scolaires, car les enfants et les adolescents sont sa première « cible » naturelle.

Le succès est immédiat : à ce jour, plus de 700 établissements pratiquent Silence, On Lit !, soit plus de 250.000 lecteurs journaliers.

Lien vidéos :

Silence, on lit ! | ARTE

À l’école Saint Thérèse de Lorient, chaque jour à 13h35, le temps s’arrête. De la directrice de l’établissement aux surveillants en passant par les profs et les élèves, tout le monde s’interrompt pour lire. Une pratique inspirée d’un lycée français d’Ankara, qui permet d’améliorer la concentration en classe.

voutube.com

No Description

Revue de presse « Silence on lit ! » : http://www.silenceonlit.com/revue-de-presse

Une expérience innovante et fédératrice

Elle s’inscrit dans la veine des Projets innovants reconnu par le Ministère de l’Éducation

Nationale dans le cadre du CNESCO – Conseil National d’Évaluation du Système scolaire qui s’attache à favoriser la qualité de vie à l’école.

Un travail quotidien en faveur des interactions éducatives

L’idée est que tout le monde s’arrête, tous les jours, au même moment, pour lire.

Des principes fédérateurs :

Qui sont les lecteurs ?

Tous les élèves comme tous les adultes, enseignants, agents de service, personnel administratif, personnel de vie scolaire, participent au même rituel.

Où ? Quand ? Combien de temps ?

Tous les jours, selon l’emploi du temps de la journée. Silence on lit ! débutera à la même heure, et durera 15 mn , pour tous, partout : la cour, les salles, le gymnase, la salle des professeurs, les bureaux de l’administration, les ateliers des techniciens, la vie scolaire, les cuisines …

On lit quoi ?

Chacun choisit ce qu’il lit, à l’exception des journaux, magazines et manuels scolaires ; des livres en format papier, qui viennent de la maison, du CDI ou d’ailleurs.

Des bienfaits reconnus :

Ce rituel quotidien crée un moment de cohésion dans un silence de qualité à une heure où les élèves peinent à canaliser la fatigue accumulée de la mi-journée, ce qui crée généralement de l’énervement et de l’excitation. En effet, cette lecture favorise un calme apaisant et ressourçant pendant lequel tout le monde se détend.

De surcroît, ce rendez-vous permet de partager quelque chose tous ensemble, de se mettre au diapason les uns aux autres et de neutraliser les tensions individuelles ou isolées.

Par ailleurs, ces 15 minutes donnent le goût de la lecture à ceux qui ne l’avaient pas ou n’avaient pas eu l’occasion de l’avoir, d’autre part, cette opportunité conforte les lecteurs déjà convaincus, en créant un temps de plaisir au sein de l’établissement.

Pour les adultes, ceux qui ne prenaient plus le temps de lire s’y remettent.

Enfin, la lecture étant une compétence transversale indispensable à l’élève dans ses différents apprentissages, elle rayonne sur toutes les matières. Dans cette perspective, ce dispositif permet de consolider ce savoir-faire.

D’après les expériences déjà menées, le succès est à chaque fois immédiat, tant du côté des élèves que du personnel encadrant.

Quelques exemples :

« Nous attendons chaque jour llh45 avec impatience ! Silence, On Lit ! c’est une drogue !!! … Certains enfants réclament le dispositif à la maison le week-end ! »

V.F. – Vallauris

« Nous avons instauré Silence, On Lit ! à la rentrée dans notre lycée professionnel… merveilleuse expérience! »

S.L. – Aubenas

Notre enquête téléphonique / Témoignage de la CPE du collège Charles Péguy de Vauvilliers

Créneau horaire : 14h05 > 14h20 c’est-à-dire en début des cours – sauf en Arts Plastiques et Éducation musicale -, l’appel se fait après.

Mobilisation des équipes : un retour positif, « tous les professeurs ont souligné l’efficacité du dispositif car les élèves sont plus disponibles pour les heures de l’après-midi »

Mobilisation des parents : « Les parents se mettent à acheter des livres. »

Les participants : la Vie scolaire, l’équipe administrative, les enseignants et les élèves, sauf l’équipe technique qui n’est pas en mesure de se rendre disponible à cette heure.

Durée du temps de lecture : 15 mn

Supports de lecture : Livres personnels, du CDI, sauf manuels scolaires et journaux

Sanction : Aucune sanction n’a été donnée car aucun refus de la part des élèves.

Détail logistique : Dans chaque classe, quelques livres sont à disposition des élèves (en cas d’oublis), cette organisation est prise en charge par le CDI.

Lien : http://www.ac-besancon.fr/spip.phpParticle7268

Silence on lit ! au collège La Serre de Sarsan

Quels bienfaits ?

Dans un établissement où la majorité des publics ne dispose pas de nourritures culturelles suffisantes, la pratique de la lecture n’est pas toujours au rendez-vous.

Dans l’objectif de familiariser les élèves à l’objet livre, le dispositif Silence on lit !, aux multiples succès déjà vérifiés, apparaît comme une opportunité audacieuse mais faisable.

Créneau horaire : de 13h45 à 14h.

Durée du temps de lecture : 15 minutes.

Supports de lecture : livres personnels ou du CDI, pas de manuels scolaires ni de journaux.

Détail logistique : dans chaque classe, quelques livres seront à disposition des élèves (en cas d’oublis), cette organisation serait prise en charge par le CDI.

Mise en œuvre par les équipes pédagogiques ou éducatives ?

Il semble intéressant que l’encadrement des élèves se fasse par les professeurs qui ont cours avec eux l’heure suivante, afin de canaliser ce moment en salle de classe, ce qui favorise des conditions de lecture optimales (silence, sièges, réservoir de livres si oublis, etc).

Qui participe ?

La Vie scolaire, l’équipe administrative, l’équipe technique, les enseignants et les élèves.

Séance de présentation (mai?-)-aux différentes équipes de l’établissement :

–             Présentation du dispositif : dossier, liens + vidéo

–             Rayonnement national, projet innovant du ministère : plus-value pour l’établissement

–             Bénéfices, impacts :

>             pédagogique : compétence transversale, aide à la maîtrise du socle

>             éducatif : canaliser les énergies, la fatigue donc la nervosité

>             personnel : outil de culture générale

>             civique : développer le jugement, aiguiser l’esprit critique, encourager la sociabilisation (échanges sur les lectures)